REPORTAGES (textes et photos)
On peut les obtenir en contactant directement le photographe.
Les photos sont disponibles en numérique haute résolution.


Cliquer sur l'image

Parc de la Gaspésie.
Au Québec, le parc de la Gaspésie est un lieu de renommée internationale pour la randonnée et l'observation de la faune. Situé au cœur des Monts Chic-Chocs et du massif des Monts McGerrigle, c’est également un laboratoire à ciel ouvert qui tient lieu de terrain d’étude à de nombreux chercheurs. A travers des vallées profondes et sur de hauts sommets, on y découvre une faune et une flore exceptionnelles, typiques de la forêt boréale et des milieux arctiques alpins.
Le parc national de la Gaspésie a fêté en 2012 son 75ème anniversaire.


Cliquer sur l'image

Ours aux décharges
A travers le Canada, des décharges publiques offrent aux ours noirs une source alimentaire non-naturelle. L'ingestion de détritus peut provoquer de graves problèmes de santé chez ces plantigrades: les caries dentaires, les lacérations sur les pattes et la bouche, les lésions internes des organes par des objets pointus, les matières plastiques qui bloquent les intestins, l'ingestion de substances toxiques et les infections parasitaires peuvent causer des maladies et la mort.
Les photos de ce reportage ont été prises lors d'un séjour au Labrador.


Cliquer sur l'image

L'Ours des Andes
"Le travail avec les Ours des Andes a débuté en septembre 2001, lors de la capture du premier ours, dans la réserve Alto Choco" me disait Armando Castellanos, responsable du projet de conservation de cette espèce en Equateur. "C'est un projet, unique en Amérique du Sud, qui a permis de capturer et de suivre treize ours sauvages munis de colliers émetteurs, et deux ours équipés avec des colliers GPS. L’étude est en train de fournir des données réelles sur le comportement et les besoins environnementaux de cette espèce."
Dans ce reportage réalisé entre 2008 et 2011 je vous emmène dans les forêts des hautes Andes équatoriennes pour y découvrir une espèce dont il n'existe que très peu de photographies à l'état sauvage. Découvrez comment une poignée d'individus lutte pour sa conservation.


Cliquer sur l'image

Porteurs d'Otavalo
À Otavalo, le marché indigène de la Plaza de los Ponchos est le plus grand marché artisanal de toute l'Amérique du Sud. Il se tient dans un endroit qui est un centre de commerce depuis des centaines d'années. Il fonctionne sept jours par semaine. Chaque stand est installé dès l'aube, après que les propriétaires aient transporté les marchandises par tous les moyens possibles. En septembre 2010, J'ai accompagné ces artisans très tôt le matin lors des préparatifs. Voici quelques photos de certains d'entre eux qui ont, sans nul doute, les épaules très solides.


Cliquer sur l'image

Venezuela
En mars 2010, j'ai passé quelques semaines au Venezuela, où, pour ceux qui souhaitent acheter une nouvelle voiture, les circonstances sont loin d'être idéales. Dans ce pays où l'essence n'est pas chère et où il y a des quotas sur les importations de voitures, on peut attendre deux ans pour obtenir son véhicule. Les voitures d'occasion sont en forte demande et les prix montent pour le plus grand bonheur des propriétaires. Les Vénézuéliens aiment leurs vieilles autos dont certaines ne sont plus vraiment en état de rouler.
Voici quelques photos que j'ai prises lors de ce voyage dans la province de Lara.


Cliquer sur l'image

Bararida, zone verte dans la ville
Au Vénézuela, à quelques kilomètres du centre de Barquisimeto, diverses espèces de faune et de flore donnent vie depuis 42 ans à un des patrimoines naturels les plus importants de la ville: le parc zoologique et botanique Bararida.
Plus de 11 écosystèmes y sont représentés. Sous la direction de Rosangela Pereira, une équipe assure la gestion du parc et développe des programmes d’éducation, de préservation et de conservation.


Cliquer sur l'image

Au pays de l'orignal
Grâce à son climat et à la diversité de ses habitats, le parc national de la Gaspésie abrite une faune très diversifiée. Tout au long de l'année, ce parc attire de nombreux touristes canadiens et étrangers qui viennent là pour faire de la randonnée et pour observer et photographier les orignaux. Les photos de ce reportage ont été prises pendant l'automne 2009, dans un secteur très fréquenté par les touristes français.


Cliquer sur l'image

Sur la piste du renard roux
En janvier et février 2010, j'ai passé plusieurs semaines sur la piste des renards roux. Je me suis rendu dans la région de Charlevoix et de Manicouagan, sur la côte nord du fleuve St Laurent, dans les parc de La Mauricie et de la Gaspésie et ailleurs au Québec pour photographier cet animal qui appartient à la même famille que le coyote et le loup et qui est un des mammifères les plus répandus au Canada. Je vous invite à découvrir quelques portraits intimes de cet animal très discret.


Cliquer sur l'image

Les derniers caribous de Gaspésie
Dans le parc national de la Gaspésie, le sommet du Mont Jacques Cartier est l'un des meilleurs endroits où l'on peut observer les derniers caribous des bois vivant au sud du fleuve Saint-Laurent. Les prédateurs et l'exploitation forestière sont les principales menaces pour ces animaux. Découvrez comment les biologistes tentent de sauver cette espèce emblématique.


Cliquer sur l'image

Luis Aguirre Torres
Le peintre Equatorien Luis Eduardo Aguirre Torres a exposé en Europe et en Amérique du Sud. Ses oeuvres font partie de collections privées à travers le monde. Dans ses peintures, on retrouve souvent les mêmes motifs: la femme -Pacha Mama-, mère de toute vie, le jaguar ou le puma, symbole de l'américanisme, les loups et les singes en voie d'extinction, les oiseaux colorés et les serpents qui défendent leurs territoires.. "Je suis un artiste qui croit en la vie" dit-il. "Je proteste pacifiquement, avec la magie des couleurs et des formes, contre toute exploitation et destruction du milieu naturel dans mon pays et plus particulièrement dans la forêt amazonienne, le principal poumon de notre planète et le lieu de vie de cultures indigènes." Philippe a photographié Luis E. Aguirre dans son atelier à Quito. Ils collaborent présentement à un projet de livre pour enfants, sur l’Ours des Andes.


Cliquer sur l'image

Tricycles au Pérou
Dans la ville de Puno, au bord du lac Titicaca, la ronde des tricycles et moto-taxis est incessante. Plusieurs centaines de ces véhicules vont et viennent en tous sens, du matin au soir, chargés de biens ou de personnes. C'est un système de transport qui a été initié au début des années 1980 dans plusieurs villes du sud du Pérou. Il fournit un revenu à plusieurs milliers de conducteurs.


Cliquer sur l'image

Chiens au Pérou
Tandis qu'ils effectuaient des fouilles dans des cimetières du peuple Chiribaya - une société agricole qui prospérait bien avant l'arrivée des Incas - des archéologues ont découvert des momies de chiens enterrées avec des couvertures et des provisions pour l'au-delà. Dans ce Pérou lointain, il semble que certains chiens étaient traités comme des membres de la famille.
Dans les villes péruviennes que j'ai traversées, je n'ai rencontré que des chiens livrés à eux-mêmes. Quelques unes de ces photos ont été prises dans la ville de Puno, près du lac Titicaca, où des centaines de chiens parcourent les rues, solitaires ou en meutes, se délectant des nombreux déchets abandonnés sur les trottoirs.


Cliquer sur l'image

La Collection d'or - Hugo Cohen
Le travail des métaux et l' orfèvrerie sont liés à l'histoire du Pérou depuis l'époque de ses plus anciens établissements. Dans la Banque de la Réserve Centrale du Pérou, la Collection d'Or, découverte par l'archéologue Hugo Cohen au début du 20ème siècle, se distingue par l'excellente qualité et la préservation de ses pièces, et offre un aperçu unique des traditions Nasca, Lambayeque, et Mochica. Parmi les plus belles pièces, on peut admirer des masques funéraires et des ornements utilisés pour des fins rituelles.


Cliquer sur l'image

Monastère de Santa Catalina
Fondé en 1579 dans la ville d'Arequipa, au Pérou, le monastère de Santa Catalina de Siena a été restauré après les tremblements de terre de 1958 et 1960. C'est un des plus impressionnants bâtiments coloniaux religieux du Pérou. Pendant près de trois siècles, il a abrité des jeunes filles de riches familles espagnoles qui, bien que religieuses, y menaient une vie assez libre. Ce couvent a été entouré de mystère jusqu'à ce qu'il ouvre ses portes aux touristes en 1970. Il abrite aujourd'hui une communauté de nonnes dominicaines. Les murs sont construits avec les roches volcaniques de la région, et peints d'ocre, de bleu, de blanc. Dans ce lieu paisible les jeux d'ombres et de lumières continuent à inspirer peintres et photographes.


Cliquer sur l'image

L'écureuil roux du Yukon. Une surprenante découverte !
Des chercheurs étudient l'écureuil roux au Yukon depuis plus de vingt ans. Philippe Henry les a accompagnés pendant quelques semaines dans la région du Parc National Kluane. Ils ont fait d'étonnantes découvertes sur cette espèce qui est capable de répondre rapidement aux effets des changements climatiques dans les forêts nordiques du sud du Yukon.


Cliquer sur l'image

Otavalo: le grand nettoyage
A Otavalo, chaque année, en septembre se déroule la 'Fiesta del Yamor' dont l'origine remonte aux Incas et, pendant laquelle on remercie la Pacha Mama (Mère Terre) pour les récoltes et on célèbre la richesse inter culturelle de la ville. Quelques jours avant le début de la fête, c'est le grand lessivage. Tout le monde participe. Cela donne lieu à quelques scènes cocasses. Philippe a suivi une équipe des pompiers d'Otavalo qui participent activement à ce grand nettoyage.


Cliquer sur l'image

Agave Sisalana
Aujourd'hui le Sisal revient au premier plan de l'actualité et ceci grâce à la navigation dans l'espace. La NASA s'intéresse aux propriétés antioxydantes d'un film visqueux extrait de cette plante. Le sisal donne aussi des fibres remarquables utilisées pour la fabrication de pièces artisanales: tapis, sacs, hamacs, chapeaux (dont le célébrissime panama).
Suivez le photographe qui nous emmène dans les hautes Andes équatoriennes où l'extraction des fibres de l'agave Sisal demeure une activité traditionnelle.


Cliquer sur l'image

Otavalo
Venez visiter Otavalo n'importe quel jour de la semaine et vous serez toujours surpris par l'agitation qui y règne.
Dès 6 heures du matin, lorsque le soleil se lève, jusqu'à la tard en soirée, depuis le marché central jusqu'au marché des artisans, les Indiens Otavaleno vendent toutes sortes de produits pour survivre: des cochons qui couinent, des poulets affolés, des vêtements, des hamacs, des pyramides de fruits, de grains...
C'est une des villes les plus accueillantes des Andes équatoriennes. C'est l'endroit idéal pour venir prendre un bain de foule.


Cliquer sur l'image

Parc National Ivvavik
Le Parc National Ivvavik a été crée en 1984 dans le cadre du réglement des revendications territoriales des Inuvialuits, qui découlait à son tour de l'enquête sur le pipeline de la vallée du Mackenzie dans les années 1970. La principale raison de la création de ce parc, qui signifie en Inuvialuktun "une place pour donner naissance", est la protection de la zone de mise bas des caribous de la rivière Porcupine. Avec les caribous, viennent les prédateurs. Les ours grizzlys sont présents partout dans le parc. Les grizzlys, les mouflons, les caribous et les autres espèces du parc partagent des paysages très variée et majestueux. Ce reportage vous emmène dans un des parcs nationaux les plus isolés et grandioses de l'Arctique canadien.


Cliquer sur l'image

Quito -Equateur
Texte français et anglais.
Le maire de Quito disait: "Quito est une ville millénaire qui, depuis la préhistoire a été un lieu de rencontre entre les peuples et les cultures ainsi qu'entre les commerçants et les explorateurs. Sa position équinoxiale - un de ses noms étant "la ville au soleil vertical"- a attiré il y a plusieurs milliers d'années des populations primitives qui s'installèrent dans les plaines aux abords d'immenses lagunes qui plus tard allaient s'appeler Iñaquito et Cotocollao, à présent des quartiers de la ville.
En avril 2008, pendant une semaine, j'ai visité ces quartiers populaires et j'y ai photographié différents aspects de la vie quotidienne. Il s'agit plus d'un essai photographique que d'un reportage. J'ai utilisé mon appareil photo pour enregistrer formes et lumières en brisant certaines règles de la photographie, en expérimentant. Je ne me suis pas imposé de limites. Mon appareil photo m'a permis d'ouvrir la porte à de nouvelles expériences visuelles.


Cliquer sur l'image

Montréal sous la neige
Texte français et anglais.
Les 8 et 9 mars 2008, une tempête de neige a frappé le Québec de plein fouet, provoquant le chaos sur les routes, où les automobilistes devaient affronter des raffales atteignant les 100 km/h.
Montréal n'a pas été épargnée. La ville a reçu cette année plus de 3,47m de neige depuis le début de la saison hivernale. Un record!
Suivez le photographe pour une visite de la ville blanche.


Cliquer sur l'image

Ours en Mauricie
Texte français et anglais.
La population d’ours noirs du parc national du Canada de La Mauricie a été étudiée pendant près de 16 ans. Ce fut une des plus longues études jamais réalisées au Canada sur cette espèce. Elle a permis de déterminer de quelle façon les ours étaient influencés par les activités humaines pratiquées autant à l’intérieur qu’à l’extérieur du parc. Les biologistes se sont également intéressés à la reproduction des ours afin de savoir si elle était suffisante pour maintenir la population à long terme.


Cliquer sur l'image

Karhu: l'ours brun finlandais
Texte français et anglais.
Au milieu du 20ème siècle, l'ours brun n'existait plus que dans les immenses forêts des régions frontalières du nord et de l'est de la Finlande. Depuis, avec la réglementation de la chasse et une importante migration des ours depuis la Russie, l'espèce est à nouveau présente dans tout le pays.
Découvrez ce seigneur des forêts finlandaise à travers l'objectif du photographe, qui a passé de nombreuses semaines à l'affût, près de la frontière russe, dans le nord est de la Finlande.


Cliquer sur l'image

L'écureuil gris: une menace sur l'Europe?
Texte français et anglais.
En Angleterre, où il a été introduit au milieu du 19ème siècle, l'écureuil gris s'empare progressivement de l'habitat naturel des écureuils roux. Il provoque également d'importants dégâts dans les plantations commerciales d'arbres et dans les cultures céréalières.
Il a également été introduit en Italie en 1948. La convention de Bern a recommandé son éradication, notamment dans le parc du Ticino, afin qu'il ne se propage ni en France, ni en Suisse où il pourrait également menacer les populations d'écureuils roux.


Cliquer sur l'image

Cygnes d'Alsace
Texte français et anglais.
Pendant de nombreuses années, j'ai observé et photographié les cygnes tuberculés dans les forêts qui s'étendent tout au long du Rhin, en Alsace et en Allemagne. A travers ce reportage, je vous emmène dans le secret des roselières pour vous faire découvrir la vie de ces oiseaux au fil des quatre saisons.


Cliquer sur l'image

Mexico
Texte français et anglais.
Mégalopole s'étirant sur près de 2000 km², à 2400 mètres d'altitude, Mexico est devenue, avec ses 20 millions d'habitants, l'une des villes les plus peuplées du monde. J'y ai passé quelques semaines pour photographier des scènes de rue. Les photos ont été prises aux alentours du parc Alameda, le plus vieux parc de la ville, et du Bosque de Chapultepec, un immense parc avec étangs, jardins fleuris, jardin zoologique et plusieurs musées dont le célèbre Museo Nacional de Antropología.


Cliquer sur l'image

Porcelets de lait
Texte français et anglais.
Dans une ferme, à St Canut, Carl Rouseau et ses partenaires produisent des porcelets de lait dont la viande est d'une saveur particulière, très prisée par les chefs des meilleurs restaurants de New York et Montréal. Un des secret de la réussite est de continuer à nourrir les porcelets avec du lait, après leur sevrage, explique Carl Rousseau. Venez visiter la ferme de St Canut et rencontrer Martin Paquet, Chef au Beaver Club de Montreal, qui prépare quelques bonnes recettes pour nous faire saliver.


Cliquer sur l'image

Une journée avec les Beagles
Texte français et anglais.
Infatigables et dotés d'un flair remarquable, les chiens Beagle sont les vedettes du club Beagle de St Pierre de Sorel, au Québec. Suivons les chiens, les maîtres et les juges lors d'un concours de chasse simulée au lièvre d'Amérique. Ambiance conviviale et chaleureuse garantie. A la nuit tombante, les prix seront distribués aux champions... et les lièvres pourront se reposer jusqu'au prochain concours.
Distribué par le photographe.


Cliquer sur l'image

Pêche blanche au Québec
Texte français et anglais.
Tarière, brimbale, écumoire… Des noms mystérieux sauf pour les quelques mordus qui, par -20 degrés, pratiquent la pêche blanche. Philippe Henry les a photographiés sur les étendues d’eau gelée du parc des Iles de Boucherville au Québec. Perchaudes, dorés, brochets sont pêchés dans une ambiance festive et seront au menu de repas traditionnels.
Distribué par le photographe.


Cliquer sur l'image

Le "temps des sucres" au Québec
Texte français et anglais.
Mars, c'est "le temps des sucres" au Québec. Venez découvrir une authentique cabane à sucre nichée au coeur d'une vaste érablière. Vous pourrez vous familiariser avec les différentes techniques de récolte d'eau d'érable. Puis vous dégusterez un repas typique, qui vous laissera des souvenirs inoubliables.
Distribué par le photographe.

Grenouille-taureau: la menace ou le plaisir
Texte de Fredillee Howell en français et anglais.
Ne vous avisez pas d'introduire ce monstueux batracien dans votre étang, ni d'en faire l'élevage pour déguster ses cuisses dodues. L'espèce est d'ores et déjà interdite de détention en France et dans les autres pays européens. Il faut dire que ces grenouilles dévorent tout ce qu'elles trouvent, depuis leurs propres congénères jusqu'aux petits poissons, jeunes poussins de foulques, de poules d'eau et divers canards. De ce coté de l'Atlantique, c'est une véritable menace écologique et on ne sait pas comment s'en débarrasser. A l'autre bout du monde, au Texas, il en est tout autrement. Cette espèce s'y reproduit depuis le début des temps et elle est considérée comme une délicatesse gastronomique. Suivons le Texan Bill Howell qui les chasse à la 22 et les prépare à la mode de chez eux.
Distribué par le photographe.

La tortue des bois
Texte en français et anglais.
Depuis quelques décennies, le développement périurbain et agricole a modifié l'habitat de la tortue des bois. Autrefois abondantes au sud-est du Canada et au nord-est des USA, les populations ont rapidement décliné à la fin du 20e siècle.
Devant l'urgence de la situation plusieurs organismes ont uni leurs efforts pour protéger la population de tortues des bois de la Mauricie. Depuis 1996, une vingtaine de tortues ont été suivies dans leurs déplacements. Les renseignements permettent maintenant de mieux protéger l'espèce et son habitat dans cette partie du Canada.
Distribué par le photographe.

Un plongeon sous surveillance
Texte en français et anglais.
La population de plongeons huards du parc national de la Mauricie, au Québec, est considérée comme fragile. Sa protection est une priorité pour le Service de Conservation qui l'étudie depuis 1987. Cette espèce est affectée par la présence des pêcheurs, des canoteurs et canot-campeurs. L'acidification des lacs et la contamination par le mercure ont également un impact négatif sur son habitat.
Distribué par le photographe.

Moose on the loose
Texte anglais.
À Terre-Neuve, l’orignal est un symbole culturel, une menace écologique et un véritable cauchemar pour les conducteurs.
Distribué par le photographe.

J’ai pisté le Baribal en Abitibi
Texte en français.
Au Québec, en Abitibi, un groupe de biologistes récolte les poils d’ours à des fins d’étude génétique. Mais pour récolter du poil, il faut tout d’abord attirer l’animal. Un tête-à-tête, dont le lecteur se souviendra longtemps.
Distribué par le photographe.

Le sommeil de l’Ourse
Texte en français et anglais.
Le photographe a suivi l’équipe du Service de la Faune du Parc National de la Mauricie au Québec qui, chaque hiver, visite les tanières d’ours noirs. Après une chevauchée sauvage en motoneige et une longue randonnée en raquettes, nous pénétrons dans l’intimité de la tanière de l’ourse Mattawe.
Distribué par le photographe.

Les dents du marais
Texte en français et anglais.
Chassé pour sa peau et pratiquement exterminé, l’alligator américain fait un retour en force dans les marais du sud-est des Etats-Unis. Rencontre de proximité avec un prédateur sans égal.
Distribué par le photographe.

Des oiseaux pas comme les autres
Texte en français.
Sur les traces de la peintre naturaliste Gisèle Benoît. Cette passionnée de nature nous emmène dans le Parc de la Gaspésie, au Québec, à la découverte des gélinottes huppées et tétras des savanes.
Distribué par le photographe.

Mother Nature meets Father Time
Texte en anglais.
L’histoire géologique de la Terre est littéralement sous nos pieds, dans le Parc National de Gros Morne, à Terre-Neuve. Un des rares endroits au monde où le randonneur peut se vanter d'avoir marché sur le fond d’un ancien océan.
Distribué par le photographe.

People of the West Coast
Texte en anglais.
Une histoire des habitants de la côte ouest de Terre Neuve.
Distribué par le photographe.

La montagne sacrée des Quichua
Texte en français et anglais.
En Équateur, quelques petites communautés d’indigènes Quichua vivent sur les pentes du volcan Chimborazo à plus de 4000m d’altitude. Longtemps tenus en esclavage par les propriétaires d’haciendas, ils ont retrouvé leur liberté, acheté quelques terres et ont espoir de survivre grâce au développement de l’écotourisme.
Distribué par le photographe.

Histoire de wapitis
Texte en français.
Les wapitis sont en ville! Conduisez prudemment!
C'est certainement le seul conseil que vous donneront les habitants de la petite ville d'Estes Park, au Colorado. Chaque hiver quelques centaines de wapitis quittent le Parc National des Rocky Mountain et envahissent la ville située à quelques kilomètres seulement. On peut les observer dans les jardins privés, sur le terrain de golf et même, sur le petit pré en face du motel Mountain Sage Inn.
Philippe Henry travaille sur un nouveau projet de livre - La faune des Montagnes Rocheuses -. Les premières photos sont disponibles en numérique chez le photographe.

Parc National de Rocky Mountain, Colorado
Texte en français et anglais.
Au début juin 2005, j'emprunte la route Trail Ridge qui me conduit sur les hauteurs du parc National de Rocky Mountain, au nord du Colorado. A plus de 3000m d'altitude, je franchis la ligne de partage des eaux et rejoins la vallée Kawuneeche. Entre le mois de juin, quand les orignaux mettent bas un ou deux jeunes et le mois d'octobre, quand les wapitis se battent pour affirmer leur dominance, j'y ai filmé et photographié la faune: coyotes, wapitis, mouflons , orignaux, castors et autres espèces.
Distribué par le photographe.

© Philippe Henry 2010 - Toute reproduction interdite